• Aporia Culture

Les vies à ne pas voler #3 : Annie Agopian

Parce que nos vies matérielles et intellectuelles sont indissociables et précieuses, parce qu'aujourd'hui les offres culturelles sont accessibles et gratuites, Aporia Culture part à la rencontre des artistes de notre territoire pour savoir comment vivent-ils et comment travaillent-ils en ces temps confinés.


L'autrice Annie Agopian répond à notre 3e chronique.

Elle vient de publier en février chez Benjamins média le livre-CD issu de la lecture dessinée musicale que Régis Lejonc et elle avaient imaginée Tout (ou presque) sur les bisous volants. Envoyer des bisous volants, c'est ce qu'il faut par temps de confinement ! Elle vient de terminer l'écriture d' un recueil de textes Les bottes à Splatchh et autres mini délices... à paraître aux éditions A Pas de Loup. Annie est ravie car il est illustré par Albertine. Et elle travaille à nouveau avec Carole Chaix sur un projet.

Confinée depuis 3 semaines, comment gères-tu cette période en tant que professionnelle ?

En tant qu'autrice, je suis habituée à me confiner. Je ne m'ennuie pas du tout. En plus j'habite à la campagne dans un magnifique et grand jardin. J'ai beaucoup de chance je peux assister au printemps !

Est-ce que cela génère des soucis, des annulations, des pauses ?

Je fais partie de l'organisation du festival de littérature jeunesse Les Eclats de lire au Vigan qui devaient se tenir mi-mai. Et malheureusement nous sommes en passe de devoir les annuler.


Quelles activités continues-tu à exercer ? Sur quoi te concentres-tu ?

Je réfléchis à mes nouveaux projets, je prends des notes et je fais des recherches de documentation. Je communique avec mes ami-e-s, je fais du yoga, j'arrache les ronces du jardin et les idées noires qui parfois me poussent dans la tête...

Que nous conseilles-tu : comme livre à lire, comme musique à écouter, comme film à regarder ?

Je lis, oui. Principalement de la littérature étrangère, pour bouger dans ma tête et voyager loin, vers d'autres pays. Quand j'en ai assez du silence (que j'aime pourtant), j'écoute de la musique classique, surtout de l'opéra, des chanteuses lyriques. Mais ce que je préfère c'est quand même les oiseaux, en ce moment !

Regis Lejonc Rudy Martel A pas de loups Albertine Zullo Les éclats de lire

Aporia Culture

  • YouTube - Cercle blanc

Association loi 1901

Promotion

Evénements

Education artistique

Accompagnement

Abonnez-vous à la newsletter

© 2020 Aporia Culture.