• Aporia Culture

Les vies à ne pas voler #7 : Victor Pol

Parce que nos vies matérielles et intellectuelles sont indissociables et précieuses, parce qu'aujourd'hui les offres culturelles sont accessibles et gratuites, Aporia Culture part à la rencontre des artistes de notre territoire pour savoir comment vivent-ils et comment travaillent-ils en ces temps confinés.


C'est Victor Pol qui répond à cette 7e chronique. Son 1er album est sorti le 12 janvier, le dernier concert a eu lieu le 17 janvier à la Fabrik de Millau. Depuis, c'est la pause confinement...

Infos : https://victorpol.com/




A écouter :

Confinés depuis 4 semaines, comment gères-tu cette période en tant que professionnel ?

La difficulté première est justement de réussir à mettre le côté professionnel de côté ; accepter cette période suspendue qui nous est imposée par la force des choses... Une fois ce cap passé, je prends beaucoup de plaisir dans l'ennui, le confinement, ce quotidien chamboulé au ralenti.

Est-ce que cela génère des soucis, des annulations, des pauses ?

Evidemment le secteur culturel est fortement touché (comme beaucoup d'autres bien sûr) et les annulations s’enchaînent et s'annoncent toujours plus loin dans le temps. Nous n'avons pas pu finir notre tournée avec le spectacle Etre Humain de la compagnie Création Éphémère. Une grosse incertitude plane quand à la reprise des activités à la fin du confinement. Les spectacles annulés ne pourront pas tous être reportés, la programmation des théâtres 2020/2021 va jongler entre les reports et les spectacles déjà prévus ; tout va mettre un certain temps à retrouver son équilibre, si équilibre nous pourrons retrouver...

Quelles activités continues-tu à exercer ? Sur quoi te concentres-tu ?

Pour ma part, je profite de ce temps pour décrocher... Beaucoup de lecture, du bricolage, de l'écriture et de la "contemplation" qui pourra nourrir grandement nos prochaines créations. Et puis, même sur une terrasse, nous avons la chance de vivre un confinement très ensoleillé !

Que nous conseilles-tu : comme livre à lire, comme musique à écouter, comme film à regarder ?

Pour le livre, Alexis Zorba de Nikos Kazantzakis, pour l'ode à la liberté et à la vie. La musique, j'écoute en ce moment l'album Quatre de Gabriel Yacoub qui foisonne d’influence de musique du monde.

Les films, je dirais 12 Hommes en colère pour le huit clos et La route pour l'ambiance post apocalyptique ! 😄



Victor Pollet-Villard Victor Pol Fabrick Théâtre Cie Création Ephémère - Les spectacles

Aporia Culture

  • YouTube - Cercle blanc

Association loi 1901

Promotion

Evénements

Education artistique

Accompagnement

Abonnez-vous à la newsletter

© 2020 Aporia Culture.