top of page

Exposition : Je pense donc je rappe

Voici plus de 30 ans que le rap produit des textes parmi les plus intéressants de la scène française. A l'instar des philosophes antiques, les rappeuses et rappeurs se font témoins et conteurs de leurs quartiers. Non sans se questionner sur la société dans laquelle ils vivent.

Ainsi, proposer une approche philosophique du rap fait sens. Le rap et la philosophie possèdent un même esprit critique et subversif. Du rap conscient à lʼegotrip, nous découvrons des artistes tels que Rohff, Soprano, Orelsan ou encore Keny Arkana qui explorent des sujets comme le pouvoir, la morale, l'enfermement et la résistance, comme l'ont fait auparavant Nietzsche, Freud, Socrate ou Locke... D'autres artistes comme Oxmo Puccino et MC Solaar prennent de la hauteur avec un rap plus poétique qui montre que la forme et le fond de ce mouvement musical sont souvent indissociables et mènent vers une évolution, une réinvention de l'art.

Enfin, en 30 ans, le rap français a franchi les frontières. Ces artistes qui étaient subversifs hier ont ouvert la voie à des sous-genres qui eux-mêmes ont été piochés de nouvelles influences. Des influences féministes apparaissent depuis une dizaine d'années mettant un peu plus en lumière des figures féminines et queer dans un paysage musical qui était jusque-là largement masculin. Un éclairage qui participe à déconstruire les stéréotypes de genre.


Cette exposition s'inspire de l'essai Rap'n Philo (éd. Le Passeur) de Francis Métivier, qui est l'auteur d'une partie des panneaux.



Exposition produite par Aporia Culture en 2024

Illustratrice : Chan Ael Gac.

Auteurs : Mélanie Bauer et Francis Métivier.

Public : A partir de 13 ans et adultes.

Thématiques abordées : Musique, Philosophie, Société, Morale, Pouvoir

Objectifs de l'exposition : Faire découvrir la philosophie à travers la musique et plus particulièrement le rap.

Idées : Partenariat entre un festival de hip-hop et une médiathèque.


L'exposition revient sur l'histoire du rap depuis ces 30 dernières années en France et présente 10 artistes avec pour chacun, un extrait de texte et les concepts philosophiques qui en ressortent.


Descriptif technique

L'exposition est composée de :

  • 14 bâches : Dimension 50 x 130 cm

  • 12 portraits dessinés (reproductions) : A2 (42 x 59,4 cm), à encadrer.


Surface nécessaire à l'exposition : 25 mètres linéaires, 90 m2

Durée de montage/démontage : 1 jour

Transport et conditionnement : 2 cartons 50 x 70 x 10 cm. Poids : 10 kg.

Système d'accrochage : Œillets sur les bâches.


Information administrative

  • Conventionnement entre le lieu commanditaire et Aporia Culture : convention de location d'exposition.

  • Nécessité de fournir une assurance exposition « clou à clou » (comprenant le transport, le stockage et le temps d'installation de l'exposition). Valeur d'assurance de l'exposition : 400 € TTC.


Prix de la location

Pour une entité culturelle à but non lucratif qui expose les panneaux sans entrée payante :

Location pour 1 mois avec fourniture d'un visuel pour la communication : Tarif : 420€ TTC.


Aporia Culture n'est pas assujettie à la TVA.

Droits dʼauteurs inclus.

Hors frais de transport, de communication, d'invitation des auteurs et de toute autre action de promotion.


En prolongement

Nous pouvons vous aider à concevoir un programme de rencontres, ateliers, projections ou conférences en invitant les auteurs contributeurs de l'exposition.

Par exemple :

  • Francis Métivier propose une conférence d'1h "Rap'n Philo" destinée aux adultes ou aux élèves de lycée en enseignement de philosophie ou en spécialité Humanités-Littérature-Philosophie.

  • Chan Ael Gac propose un atelier d'1h30 sur la création du personnage en bande dessinée.



>Fiche technique de l'exposition "Je pense donc je rappe" à télécharger :

Aporia-expositionlocation-Jerappe
.pdf
Télécharger PDF • 1.08MB



Exemple de bâches :


Crédits photographiques : Aporia Culture.

Comments


bottom of page