top of page

Retour en photos sur la semaine street art & patrimoine

Dans le cadre de la saison La rue nous raconte... de l'automne 2023 au tiers lieu Pingpong le toit à Millau, nous avons organisé une semaine de stage street art et patrimoine, puis terminé par un week-end portes ouvertes.


Aporia Culture, Pingpong le Toit et le Service Patrimoine & Archives de la Ville de Millau se sont ssociés pour proposer aux adolescents la découverte des Archives, une visite de la ville, de l’éducation à l’image, la découverte du métier de maroquinier et l’initiation au street art.

Le début de la semaine était consacré à la découverte du street art. Les participants ont appris l’histoire du tag et du graffiti et se sont exercés à l’écriture en flop avec Rafat, avant de visiter quelques lieux emblématiques de l’art de rue à Millau.

Les Archives de la ville ont également permis aux jeunes d’aller plus loin dans la découverte de l’écriture en proposant d’explorer des livres du XIVe et du XVIe siècle. Sans oublier d’évoquer le rôle de l’image dans l’histoire à travers la photographie patrimoniale, le trucage et l'intelligence artificielle.

Pour compléter leurs connaissances autour du travail du cuir, Lydie Bousquet de MyO Maroquinerie, a animé un atelier de fabrication de bracelets en cuir à l’aide d’outils professionnels. Les jeunes ont pu toucher la matière cuir.

Toute la semaine, nos artistes en herbe ont travaillé à la réalisation de 6 fresques sur le thème de la mégisserie, avec les street artistes Rafat et Al Sticking. Ces fresques représentent et témoignent des métiers de la mégisserie et de la ganterie. Une sélection d'images, photos et textes ont été proposés par le Service des Archives. Ceux-ci ont été repris, redessinés, adaptés, mélangés pour donner de nouvelles œuvres collectives :


> La fresque des métiers qui représentent la palissonneuse, le coupeur et la couturière, ponctuée des initiales de tous les jeunes participants en flop.


> Aimé 2 Guibert, fondateur de la ganterie Guibert Frères.

Aimé 2 Guibert est le fils de Marie-Louise Aydou, fille d'un patron mégissier. En 1892 à Millau, avec son frère Victorin, ils s'associent pour créer une ganterie appelée "Guibert Frères", qui rassemble l'ensemble des activités de la peausserie, tannerie, teinturerie et fabrique de cuir. Atteint d'une maladie qui réduit la mobilité de ses jambes,

Aimé 2 Guibert devient poète. Il publia deux recueils en 1906, qui retrace la vie gantière de l'apprentissage du métier aux grèves. il devient ensuite président de la Chambre de Commerce de 1912 à 1915.

> Les palissonneuses :

Elles frottent les peaux sur une roue tressautante pour terminer le nettoyage des dernières parties rugueuses de la peau. Cette tâche assouplit la peau. Il s'agit d'une photo de 1920 prise dans la mégisserie Jonquet.

Pour clore en beauté cette semaine de stage, le tiers lieu a ouvert ses portes aux ados et aux familles pour le week-end. L’occasion de terminer les fresque et de les présenter aux participants. Le photographe Bernard Cazaban-Mazerolles, qui expose actuellement ses clichés de rues, était présent pour animer un atelier autour de la photographie urbaine et pour le vernissage de l’exposition La rue nous raconte…


Bravo aux 40 jeunes pour cette semaine d’initiation réussie !

Emma, Leïla, Mathis, Louis, Roman, Angel, Timéo, Marie, Maya, Raphaël, Zian,

Ilan, Océane, Lisa, Xiomara, Léonor, Kessy et Roméo de l’IME du Puits de Calès de Millau,

Inès, Kérém, Adamo, Ayoub, Asaf, Ismaël, Thomas, Ilias, Adam, Kaïss, Salih du Centre social Tarn de Millau,

Keryan, Barrack, Naijho, Mathis, Daryck, Victor, Kalvin du SMR (Soins Médicaux et de Réadaptation) Les Ecureuils d’Antrenas.


Accompagnés par :

Rafat, street artiste

Al Sticking, street artiste

Stéphanie Monsarrat, Service du Patrimoine

Yohann Alarçon, Service des Archives

Lydie Bousquet, MyO maroquinerie



Ce projet est porté par Aporia Culture et Pingpong, en partenariat avec le service Patrimoine de la Ville de Millau, le label Villes et pays d'art et d'histoire, la Communauté de communs de Millau Grands Causses, Graff at Home et Radio Larzac, avec le soutien de la Drac Occitanie, le dispositif C'est mon patrimoine, la SAIF - Société des Auteurs des arts visuels et de l'Image Fixe, ADAGP et le Département de l'Aveyron.

Comentarios


bottom of page